EPLEFPA Macon - Davayé
La saveur du savoir

Actualités

La formation Certificat de Spécialisation en Elevage Caprin à la découverte du Jura

Fruitière d'Arbois

Ferme des Rotsy

Fromagerie de la ferme des Rotsy

Ferme du Bayard

Eric MARECHAL des Crabotins

L'étable de ferme de Montmorot

Catégorie : CFPPA Davayé
Trois jours de découvertes... sous le soleil.

Les stagiaires du CS élevage caprin, transformation laitière et commercialisation des produits fermiers ont parcouru une région proche, agricole, montagneuse et diversifiée.

 

L'objectif était de rencontrer des exploitants d'un autre département que la Saône et Loire, afin d'élargir la palette du champs des possibles pour leurs projets qu'ils devront mettre en place dans un futur proche !

 

Tout d'abord, 1h30 de route et les voilà à pied d'oeuvre dans un autre vignoble, original par ses cépages et ses vins typés, celui du Jura. Il compte moins de 2000 ha ce qui en fait l'un des plus petits de France. Ils sont accueillis à la Fruitière Vinicole d'Arbois par Nicolas COTTIER, œnologue responsable technique. Cette coopérative, fondée en 1906, vinifie environ 270 ha pour 110 adhérents depuis la fusion avec la cave de Poligny en 2005. Elle produit environ 1.4 million de bouteilles, 40 000 BiB et propose l'ensemble de la gamme des vins du Jura à partir des cépages chardonnay, savagnin, pinot, poulsard et trousseau.

  

Nicolas COTTIER a présenté les installations, les différents itinéraires techniques des vins tranquilles au Crémant, en passant par le vin Jaune et le vin de Paille, avant une dégustation apéritive riche et complète.

 

Après un pique-nique ensoleillé sur le premier plateau du Jura, le long de la route de Arbois à Lemuy, nous sommes arrivés à la ferme de Rotsy. 

 

Sandrine CARREY nous a tout d'abord présenté l'organisation de la filière caprine et des fromages fermiers du Jura, puis a abordé la problématique de l'installation dans une zone où la production de lait à Comté est dominante et très attractive (valorisation à plus de 500 € par tonne alors que le tarif est de 300 €/t ailleurs).

 

Les débouchés pour le fromage et la viande de chèvre (spécialité "chèvre salée" travaillé comme le porc par salaison) existent, mais doivent être étudiés avec attention...

 

L'hébergement par le CFA-CFPPA de Montmorot a permis de retrouver une ambiance, et surtout de jeter un œil sur quelques sites de Lons-le-Saunier : fromagerie Bel pour la Vache qui Rit, fromagerie Grosjean et Ferme équestre de Mancy.

 

Jeudi fut une journée "pur chèvre" avec la rencontre d'une chevrière, Emilie Blondeau, installée Hors Cadre Familial. Au bout de 7 ans, le provisoire dure et semble difficile sur de nombreux points, malgré des investissements réduits et une bonne formation technique en transformation laitière. Les yaourts ont fait l'unanimité par leur texture et leur goût agréables (Ferme du Bayard à Foncine-le-Haut).

 

Ensuite, c'est un ancien stagiaire CS de Davayé (2011-2012), Eric MARECHAL (EARL des Crabotins à Arthenas) qui nous a reçu longuement. Installé en 2013 avec sa conjointe, il court après le temps, mais a tenu à partager ses expériences et ses erreurs avec les futurs chevriers.

 

Aujourd'hui, ce sont 120 chèvres à la traite sur 50 ha, le recours au matériel en CUMA et la vente indirecte qui caractérisent cette ferme, pas encore en rythme de croisière au pays du Comté !

 

Le Comté et sa production à partir de lait de vache nourries à l'herbe ont été le sujet de nos dernières rencontres. Tout d'abord les fromagers de Doucier (Fruitière de la Vallée du Hérisson) nous ont transmis les secrets du "roi des fromages", selon l'expression consacrée.

 

Puis pour terminer, avant de prendre la route du retour, Julia FLEURY, directrice de l'exploitation de l'EPL de Montmorot, nous a accueillis pour un tour des productions auxquelles elle participe quotidiennement (lait à Comté, bœufs, volailles fermières et les vins d'AOC l'Etoile).

 

Ces trois jours enrichissants et ensoleillés ont suscité de nombreuses réflexions et ne manqueront pas d'influencer la mise en palce des projets d'installation de chacun.

 

La menace des nuages de fin de séjour n'a pas entamé la bonne humeur, ni l'envie d'explorer plus longuement les multiples facettes de ce vieux massif déjà bien vert en ce début de printemps !

 

Philippe BOUSQUET, formateur-coordinateur, accompagnateur du groupe CS sur ce séjour.